Pourquoi installer des nichoirs ?

Certains oiseaux, comme ceux présentés ici, dits cavernicoles, ne construisent pas leur nid dans les arbres, dans des étables ou encore dans des touffes d’herbes… Ils préfèrent occuper une cavité (un trou dans un arbre, ou dans un mur) qu’ils ne trouvent plus en quantité suffisante aujourd’hui.

 Pour les aider, offrez-leur de nouvelles cavités en installant des nichoirs dans votre jardin !

Où et quand installer un nichoir ?

Il peut être fixé sur un mur ou contre un tronc d’arbre, exposé à l’Est (exposé au soleil du matin) ou Sud-Est., jamais en plein soleil ou à l’ombre complète, ni aux vents dominants venant d’Ouest.

  • Pour protéger les oisillons des prédateurs (chats, pics ou écureuils), évitez de le disposer au faîte d’un mur ou contre un tronc d’arbre proche de branches horizontales.
  • Pour le fixer contre un arbre, sans le blesser, utilisez un morceau de fil de fer (de préférence du fil électrique gainé) qui entoure le tronc en intercalant un morceau de planche ou de bois, ou à défaut de la mousse.                                                                                                                

Source: LPO

Un nichoir peut être mis en place àpartir de l’automne jusqu’en mars ou avril.

 Quel entretien contre les maladies et parasites ?

Chaque année, quand il n’est plus occupé, enlevez tous les matériaux à l’intérieur, et brossez le bois avec une brosse métallique.

 Acheter ou fabriquer un nichoir ?

Il est possible d’acheter un nichoir, ou de le fabriquer soi-même. Quel que soit le cas, choisir un bois brut, non traité et sans colle chimique, résistant à l’humidité comme le mélèze, le pin, le cèdre rouge, ou le chêne.

Quel modèle de nichoir choisir ?

Les oiseaux n’ont pas tous les mêmes besoins. Dans l’idéal, à chaque oiseau, son nichoir préféré !

 

Source : LPO

 

Astuces de fabrication d’un nichoir

  • Choisir des planches de bois d’épaisseur de 2 cm.
  • Utilisez des vis galvanisées plutôt que des clous (pour un montage solide).
  • Percez le fond de quelques trous de 5 mm environ pour favoriser la ventilation et éventuellement l’eau de pluie.
  • Laissez amovible le toit ou le devant du nichoir pour faciliter son nettoyage.
  • L’intérieur du nichoir doit impérativement rester brut (ne pas traiter ni raboter).
  • Le bois choisi étant résistant naturellement à l’humidité, ni l’intérieur, ni l’extérieur n’ont besoin de protection supplémentaire (souvent nocive). Sinon, préférez l’imprégnation à la cire d’abeille légèrement chauffée, les lasures utilisées en apiculture ou l’huile de lin.

Attention : n’ouvrez jamais un nichoir en période de nidification, les parents pourraient abandonner leurs petits.